La gueule du loup – Marion Brunet

La gueule du loup

NOTE: 4/5

Auteur : Marion Brunet
Année de sortie : 2014
Éditions : Sarbacane, Collection Exprim’
Nombre de pages : 229
Genre : Contemporain, Thriller

Synopsis :

MADAGASCAR ; soleil, plage et rythme de croisière pour Lou et Mathilde, 18 ans tout rond et le bac en poche

Puis vient le Chaos. Tic-Tac, Tic-Tac fait le crocodile qui traque ses proies, mettant à rude épreuve l’amitié dans une course-poursuite humide et tropicale contre la mort…

Dès lors, Mathilde et Lou vont très vite comprendre ce que grandir veut dire.

« Un monstre caché dans le corps d’un homme… un Blanc, riche et élégant, tellement soigné… comment tu pouvais deviner ? »

Mon avis:

C’est l’histoire de Lou et de Mathilde, deux filles en périple à Madagascar, dont le but premier est de se reposer, faire une pause après le bac. C’est un projet un peu fou, pris sur un coup de tête, et Lou suit Mathilde. Là-bas, loin de l’agitation, Mathilde s’éclate, mais son amie n’en peut plus. Elles partent alors pour la ville, et alors que le chaos du voyage leur fait peur, elles ne savent pas que les ennuis ne font que commencer.

Mathilde et Lou sont, comme on dirait, les meilleures amies du monde. Pourtant elles sont tellement différentes ! Lou est la fille normale, simple, calme, contrairement à Mathilde qui est la plus casse-cou, sans prise de tête. J’ai vraiment beaucoup aimé ces deux facettes de personnalité, qui les opposent et ne les rapprochent pas tant que ça. On se demande parfois, comment elles peuvent se supporter et être amies.
C’est grâce à Mathilde (ou plutôt à cause) que l’on est embarqué dans cette histoire. Elle ne peut s’empêcher de bouger, peut-être du fait qu’elle n’a pas d’attache avec sa famille.
Elles ont l’air tellement innocentes, naïves, du moins, plus Mathilde que Lou, qui a un tant soit peu le sens des réalités. J’ai trouvé que leur caractère se complètent (la douce et l’agité), et c’est ce fait qui crée la base de leur amitié, mais aussi sa fragilité.

On suit les petites disputes entre les deux amies au début, et c’est assez amusant. Puis de moins en moins. J’ai eu l’impression que l’atmosphère devenait de plus en plus sombre, de plus en plus lourde, bien avant que l’on découvre la véritable menace. Et quand elle nous tombe dessus, on ne peut plus lâcher cette lecture. J’ai une l’impression, tout au long du livre, qu’une pression me pesait sur les épaules. On cesse de respirer en même temps que les deux jeunes filles, on tremble avec elles, on survit avec elles. Tout ce qui nous importe est de continuer l’aventure et de connaître le dénouement. Le suspens est insoutenable. Tout dans ce roman m’a plu, excepté peut-être la toute fin, à laquelle je m’attendais, et le fait que le livre se termine trop brusquement à mon goût. À part cela, tout est parfait. Le suspens va crescendo, parallèlement à notre angoisse.

Je ne connaissais pas la plume de Marion Brunet, et je l’ai découverte avec plaisir (et frayeur !). C’est une plume simple, mais forte. On lit facilement, vite (peut-être trop, il faut profiter !). Marion Brunet décrit, je trouve, assez crûment, sans détour, et il faut s’y attendre. Je ne l’étais pas assez, de ce fait j’ai été un peu perturbée. Donc je ne recommande pas ce livre aux âmes sensibles.

Donc, en conclusion, c’est un livre fort, haletant, et les héroïnes nous emmènent avec elles du début à la fin, sans une seule pause.

Un livre à ne pas lire seul(e) la nuit !

Une bonne découverte

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s